samedi 3 octobre 2009

Noir de neige



L'écorce se souvient du goût des racines

Mon âme est ce lit de papier
Sur les rides du cri
La solitude est un fruit du silence

Une bouteille danse sur un banc de parc

Aveugle
Le temps écoute brûler la nuit




1 commentaires:

Blogger Leslie Avon Miller a dit...

I enjoy the marks you are making Gabriel, and I also see the black crow done in gestures in your next post!

4 octobre 2009 à 16 h 17  

Publier un commentaire

S'abonner à Publier des commentaires [Atom]

Liens vers ce message:

Créer un lien

<< Accueil