dimanche 24 avril 2011

L'inégalité des jours/repères5&6



Images écrites & marche noire
Mixtes sur toile 2011

*
Pienso que las palabras esenciales
Que me expresan estan en esas hoyas
Que no saben quien soy, no en las que escriban
Jorge Luis Borges
*
J'ai acheté un poème au dépanneur du coin

Un bateau mûr dort sur une branche

Sur une clôture blanche
Quelqu'un respire des oiseaux

*
Créer c'est concevoir le non-né

3 commentaires:

Anonymous Anonyme a dit...

quelqu'un sûrement marchera dans la farine

24 avril 2011 à 12 h 37  
Blogger mariajuliagonzalez a dit...

la desigualdad de los dias
inevitablemente afortunada
azaorza y predecible al mismo tiempo
desigual y diferente
eso es
simplemente es asi
como tu obra

24 avril 2011 à 23 h 31  
Blogger ArtPropelled a dit...

Love it!

25 avril 2011 à 03 h 04  

Publier un commentaire

S'abonner à Publier des commentaires [Atom]

Liens vers ce message:

Créer un lien

<< Accueil