samedi 11 février 2012

L'art blessé / Petites pensées pour Antoni Tàpies



La grande danseuse
Techniques mixtes
À partir du négatif de l'oeuvre La Grande Danseuse
(Page couverture du recueil Lettres à la mort,1995)
2012
_____

Petites pensées pour Antoni Tàpies

Le ciel délié
tranche les ailes de la terre

les pétales muets des corbeaux muent

le fruit blanc de l'âme
les sanglots de l'eau
quand la musique meurt

l'art blessé
et les mots échoués

la rouille glisse

après si grand vide
les murs n'avanceront plus

(mais qui connaît la faim des anges?)

-----

Pequeños pensamientos para Antoni Tàpies muerto el 6 de febrero

El cielo delgado corta las alas de la tierra / Los pétalos mudos de los cuervos mudan / La fruta blanca del alma y los sollozos de l'agua cuando la música muere / El arte herido y las palabras sidas suspendido / La roya resbala.

Después tan grande vacío las paredes no avanzarán más

( ¿ Pero quién conoce el hambre de los ángeles?)

_____

poèmes tout court sur Twitter@lalondegabriel

2 commentaires:

Anonymous Anonyme a dit...

Le ciel délié
tranche les ailes de la terre...

ce texte met tant de choses en éraflures ... comme si du doigt vous aviez fait surgir le ciel qui dort sous la croûte de vivre: la blessure de l'artiste, c'est bien ça

12 février 2012 à 01 h 54  
Anonymous Anonyme a dit...

vous êtes de sa famille

12 février 2012 à 13 h 53  

Publier un commentaire

S'abonner à Publier des commentaires [Atom]

Liens vers ce message:

Créer un lien

<< Accueil