mardi 2 juillet 2013

La marche légère





 Les marches fluides 3  / la marche légère

Acrylique et encre sur papier
Juin 20013
______

J'ai pris la main d'une éphémère
Qui m'a suivi dans ma maison
Elle avait des yeux d'outre-mer
Elle en montrait la déraison.
Elle avait la marche légère
Et de longues jambes de faon,
J'aimais déjà les étrangères
Quand j'étais un petit enfant !

Louis Aragon
L'étrangère

1 commentaires:

Anonymous Anonyme a dit...

la danse de l'éphémère sur ce papier.

on aimerait que les insectes nous écrivent

3 juillet 2013 à 12 h 29  

Publier un commentaire

S'abonner à Publier des commentaires [Atom]

Liens vers ce message:

Créer un lien

<< Accueil