mardi 7 octobre 2014

J'ai mal à mes fenêtres



J'ai mal à mes fenêtres
Encre et acrylique sur forme de livre recyclée
28 x 28 cm
À partir d'un texte de Pablo Neruda
Dans La Centaine d'amour
"et ainsi je t'attends comme une maison seule
et tu dois revenir me voir et m'habiter.
Si tu ne le fais pas, j'ai mal à mes fenêtres"
Octobre 2014

1 commentaires:

Anonymous Anonyme a dit...

quand un poète attend...c'est l'amour pur qui vient

8 octobre 2014 à 13 h 46  

Publier un commentaire

S'abonner à Publier des commentaires [Atom]

Liens vers ce message:

Créer un lien

<< Accueil