jeudi 20 août 2015

Poème d'amour


Poème d'amour / Les vieux amants
Cour arrière, Hudson, 20 août 2015

1 commentaires:

Anonymous Anonyme a dit...

Sont-ils assis à peine que le rouge bois de leurs sièges s'enflamme libre

20 août 2015 à 16 h 34  

Publier un commentaire

S'abonner à Publier des commentaires [Atom]

Liens vers ce message:

Créer un lien

<< Accueil