vendredi 2 juillet 2010

La barque enchantée



La barque enchantée
2007

les coeurs effacés sont déserts

sous terre
un escalier de brume
où s'ouvre une fenêtre
dans le berceau nouveau du jour

derrière se cachaient les mains des oiseaux

de l'autre côté de tes ailes
j'ai connu
dans la nuit
les doigts invisibles des femmes

et les lèvres
comme un cratère

vers cinq heures

3 commentaires:

Anonymous Anonyme a dit...

quelle aubaine de baiser que ces lèvres qui volent
et l'invisible complice qui efface l'espace

2 juillet 2010 à 15 h 02  
Anonymous Anonyme a dit...

sur cette barque en or, le masque amusé d'un réducteur de malheurs: un sourcier qui sourit

2 juillet 2010 à 15 h 16  
Blogger Leslie Avon Miller a dit...

Rich. I like it.

3 juillet 2010 à 13 h 19  

Publier un commentaire

S'abonner à Publier des commentaires [Atom]

Liens vers ce message:

Créer un lien

<< Accueil