mardi 29 juin 2010

Une écriture nue




je ne lis pas les mots
je les regarde

les dénoue
les éclate

les déchiffre
les épouse

je les repense
les affranchis de leur signifié

pour les inscrire
dans une nouvelle forme

une écriture nue

je ne cherche pas des images

j'attends l'idée du premier geste

le geste dans ma main est une parole

1 commentaires:

Anonymous Anonyme a dit...

faire de graphèmes une portée de notes en musique automatique

il y a des mots qui font une terrible vacarme et d'autres presque rien
le cerveau privé de ses repères écarquille les yeux:
est-ce l'âme qui chante...?

29 juin 2010 à 18 h 32  

Publier un commentaire

S'abonner à Publier des commentaires [Atom]

Liens vers ce message:

Créer un lien

<< Accueil