lundi 25 avril 2011

L'inégalité des jours/repère9



La peau visible du jour
Collage sur toile
Papier,papier photo,prêt à photo,encre acrylique,gesso très épais,huile
25 avril/ 2011


Quelqu'un court sur les heures

À mi chemin entre les mots
Et le visage
Le temps empile les pierres

La nuit recouvre la peau visible du jour

3 commentaires:

Anonymous Anonyme a dit...

voici venir des tableaux conçus comme paroles, arcboutés sur le silence
même grammaire, même syntaxe qu'on cherche à lire

25 avril 2011 à 13 h 16  
Anonymous Anonyme a dit...

des forces mutantes cherchent à tâtons les replis de soi entre l'oeil qui regarde et les mots/poèmes

en équilibre sur des repères à(dé)compter
le jour fait chant des aspérités de la nuit.

F

26 avril 2011 à 09 h 04  
Blogger chanel a dit...

un repère est d'autant plus important qu'il s'ancre totalement dans l'invisible, l'impalpable, l'impossible...alors il prend tout son sens de guide et de vérité
annaj

27 avril 2011 à 07 h 20  

Publier un commentaire

S'abonner à Publier des commentaires [Atom]

Liens vers ce message:

Créer un lien

<< Accueil