lundi 28 décembre 2009

Entre temps et mémoire


Je suis un pas dans le vide
entre temps et mémoire

Des balayeurs sauvages
déracinent déjà les maisons

Dévêtue de sa vieille peau
une plainte d'eau s'efface

Tu passes sous un pont d'argile

Un cortège d'oiseaux fragiles
flotte à ras ta bouche

1 commentaires:

Blogger chanel a dit...

je me permets -pour quelques amis seulement- de copier un de vos poèmes accompagné de son oeuvre picturale -Errant amour -pour en faire mon offrande amicale de bonne année. j'espère que vous n'en serez pas fâché.

PS
je noterai qu'il s'agit de votre travail.

29 décembre 2009 à 05 h 36  

Publier un commentaire

S'abonner à Publier des commentaires [Atom]

Liens vers ce message:

Créer un lien

<< Accueil