mercredi 7 juillet 2010

38 degrés à l'ombre



Petite oeuvre par temps chaud
de la suite glace au charbon
Techniques mixtes sur toile
10 x 8, juillet 2010


J'ai enfin trouvé ma vocation.
Je serai l'abominable homme artiste des neiges et non l'horribilus dromahomme des sables(cousin rapproché) (à une bosse) du chamhomme (à deux bosses..éloignées).
_____

tout au creux du trop chaud
t'as qu'à boire une rivière

chair nue de fleuve

jusqu'au regard d'un remous

tout l'inconnu
en lèvres
d'un remous

caresser l'écorce d'un oiseau d'eau de glace

cueillir la sueur des rosées

d'un seul coup
lécher
la langue nue
d'un poème
égaré

petite poudrerie d'étoiles
où on peut lire l'avenir

dans l'aile
d'un
mouton

3 commentaires:

Anonymous Anonyme a dit...

igloo gloups igloo gloups...
on a le yéti des glaciers juste au coin du quartier.. une glace molle vanille chocolat pour le dés(s)ert?

7 juillet 2010 à 12 h 11  
Anonymous Anonyme a dit...

38 degrés d'"allongitude" ombre Nord: la sieste!

7 juillet 2010 à 13 h 53  
Anonymous Anonyme a dit...

égaré poème
entre remous de fleuve et moutons de nuit
myope,fragile,nu léché
à recueillir avec ménagement
pour avenir à dire

7 juillet 2010 à 14 h 59  

Publier un commentaire

S'abonner à Publier des commentaires [Atom]

Liens vers ce message:

Créer un lien

<< Accueil