mardi 7 décembre 2010

Les Illisibles



Les Illisibles
Encre sur papier
2003

3 commentaires:

Anonymous Anonyme a dit...

traduire l'illisible en indicible et en imprononçable, ça éclabousse salement le silence.

7 décembre 2010 à 12 h 04  
Anonymous Anonyme a dit...

entre chaque mot, chaque ligne il me semble que ces Illisibles soient des lettres d'amour comme un bouquet de signes rouges. Grâces sur vous el jardinero

8 décembre 2010 à 00 h 33  
Anonymous Anonyme a dit...

Une ligne maillée d’aiguilles pour une lettre qui tisserait le temps
Tissu léger troué secret d’un verbe après l’autre
Vermeer est bien vivant pour au-delà du temps

8 décembre 2010 à 10 h 23  

Publier un commentaire

S'abonner à Publier des commentaires [Atom]

Liens vers ce message:

Créer un lien

<< Accueil