jeudi 7 janvier 2010

L'écrivain

L'écrivain
Techniques très mixtes et assemblage sur bois
24X12', 1997
Collection particulière


Dans la nécessité de chaque aube
il y cet instant précis où le jour se lève
et frôle ta peau avec les yeux gris tendres
des chiens de lumière d'une mer agitée de décembre

*
C'est quand même bizarre tous ces courriels qui s'inquiètent de la grosseur de notre sexe et jamais de celle de notre cerveau.

Presqu'autant que ceux de tous ces inconnus(es) qui m'aiment d'amour pur et sincère et veulent sans autre raison partager avec moi qui leur argent, qui leur amour.

Dieu que ce monde est rempli de bonté...



*

2 commentaires:

Blogger linda a dit...

ahh.. gabriel, vous savez que je passerais des heures dans votre galerie à regarder et regarder encore chacune de vos pièces ? vous me transportez dans un monde où je me sens bien.. c'est magique..

7 janvier 2010 à 17 h 00  
Anonymous Anonyme a dit...

Je t'aime d'amour pur et sincère, moi.

Y est où le cash ?

The figuette

8 janvier 2010 à 19 h 10  

Publier un commentaire

S'abonner à Publier des commentaires [Atom]

Liens vers ce message:

Créer un lien

<< Accueil