samedi 6 février 2010

Un matin d'obus




Un matin d'obus
Empreinte, collage,techniques mixtes sur toile
48 x 36, 2010

la mort aux yeux de chavirements de ciel et terre
en petits coups des à-coups de vitesse aux manettes
au volant des roues
en petites gorgées de secousses de laveuse
de chemins carossables
en petits élans de kayak en descente et culbute
et cascades et toboggan
la mort la mort acétylène en fanaux de nuit
un matin d'obus lilas

Gaston Miron
L'ombre de l'ombre
in L'Homme rapaillé
Édition NRF page 152

_____

2 commentaires:

Anonymous annaj a dit...

on pend bien les saisons au fil des années
pourquoi pas les mots sur un collier de chanvre
je module des histoires,
peut-être
des échos
au fil du temps les saisons sont pendues
couleur blanc noir
sans essorage

en attente désormais

6 février 2010 à 16 h 09  
Anonymous Anonyme a dit...

Sur toile flottante ou sur faux cadre ?

Ça pourrait faire une installation intéressante, avec plusieurs formats, avec plusieurs très grands.

(Et j'aimais bien aussi les corbeaux.)

Edith

8 février 2010 à 07 h 47  

Publier un commentaire

S'abonner à Publier des commentaires [Atom]

Liens vers ce message:

Créer un lien

<< Accueil