mercredi 28 juillet 2010

Une poignée d'eau




La tête en bas
deux caresses mal éteintes

le velours liquide d’une poignée d’eau

le soleil a été mangé

______

3 commentaires:

Anonymous Anonyme a dit...

"sur mes toiles il faut que même mes noirs aient de la lumière..."

on dirait un Turner qui aurait pris un bain de minuit

28 juillet 2010 à 18 h 10  
Blogger linda a dit...

et cette texture.. toujours aussi belle

28 juillet 2010 à 18 h 57  
Anonymous Anonyme a dit...

...les caresses mal éteintes, ce serait comme du feu qui coulerait...

poésie poéie

29 juillet 2010 à 02 h 28  

Publier un commentaire

S'abonner à Publier des commentaires [Atom]

Liens vers ce message:

Créer un lien

<< Accueil