jeudi 9 décembre 2010

Les vents gris



Les vents gris
huile, pigments secs, pâte polymère sur toile
2010

*

les oiseaux auront-ils encore
envie de naître et de mourir
à tire d'aile
pour exprimer l'idée
que je me fais d'un homme
rendu à la parole
qui se croyait veuve ?
Pierre Perrault

*
les marchands auront-ils toujours raison des hommes ?.
Pierre Perrault
dans En désespoir de cause

2 commentaires:

Anonymous Anonyme a dit...

c'est la raison qui défait les hommes, je crois


j'aime l'idée d'un époux de parole..c'est étrange et plus fort que cela n'y parait.

9 décembre 2010 à 14 h 08  
Anonymous Anonyme a dit...

il n'y a pas de gris pur..il n'y a que du gris de vents

9 décembre 2010 à 14 h 16  

Publier un commentaire

S'abonner à Publier des commentaires [Atom]

Liens vers ce message:

Créer un lien

<< Accueil