lundi 3 mai 2010

À bout portant




la terre
le vent
l'eau
la lune

et mes bras imparfaits

nomade du silence des fontaines

4 commentaires:

Blogger chanel a dit...

j'ai entendu dire que les fontaines de poète clapotent l'Amour Sourcier ;-)

3 mai 2010 à 15 h 08  
Anonymous Anonyme a dit...

si de bras imparfaits peuvent sortir de tels danseurs pour faire front à nos impostures... qu'on en mutile encore au souffle des barricades!

3 mai 2010 à 15 h 12  
Blogger Leslie Avon Miller a dit...

I enjoyed an inspiring and sensual visit to your blog today Gabriel. Art and words dance in tune with one another here.

4 mai 2010 à 10 h 44  
Blogger ArtPropelled a dit...

I am loving everything I see here today. This is a wonderful piece!!

10 mai 2010 à 17 h 22  

Publier un commentaire

S'abonner à Publier des commentaires [Atom]

Liens vers ce message:

Créer un lien

<< Accueil