mardi 4 mai 2010

J'écris des images


Éléments figurés de l'écriture
Encre sur papier
2004

Il y a un bonheur du peintre qui vient de son travail même, à mi-chemin entre l'artisanat et la féerie.Car si écrire, c'est rentrer chez les hommes, chez soi, en quelque sorte peindre, c'est rester dans une enfance que l'épreuve de la plus ingrate majorité ne parvient pas à entamer. À perturber.C'est passer du tableau noir au tableau blanc, sans rupture de charme.

Georges Perros
Papiers collés 2

2 commentaires:

Anonymous Anonyme a dit...

au fond tout le bonheur est pour vous...!
bien que je sois de l'éprouvée minorité n'ayant jamais eu de main, il m'appartient pourtant de faire mienne cette enfance

4 mai 2010 à 12 h 11  
Blogger chanel a dit...

imperturbable...tant mieux. l'art et le quotidien y gagnent encore

4 mai 2010 à 14 h 45  

Publier un commentaire

S'abonner à Publier des commentaires [Atom]

Liens vers ce message:

Créer un lien

<< Accueil