vendredi 30 juillet 2010

Le chemin noir



Le chemin noir où je me regarde
Mixtes sur toile
2010


vue
d'une fenêtre noire
aux longues heures

trop longues

un rideau déchiré
sur la route de l'aube

une échelle secrète
où des arbres liquides
dessinent
éperdument
des Vénus rouges

ton aile poétique
abandonnée

papillon perdu
sur une île finie

3 commentaires:

Anonymous Anonyme a dit...

...où, oui, je me regarde.
miroir de nuit

30 juillet 2010 à 13 h 34  
Anonymous Anonyme a dit...

vous sachant dans l'ennui, dans ce manque déchiré, la poésie ne devrait pas tarder à jeter au ciel pour vous ses papillons entre Vénus et Orion ...
et le noir de se remplir de lumière et de reflets, tous chemins confondus

30 juillet 2010 à 14 h 18  
Blogger Leslie Avon Miller a dit...

-L'étendue finie de vivre.
That's it, isn't it?

30 juillet 2010 à 14 h 29  

Publier un commentaire

S'abonner à Publier des commentaires [Atom]

Liens vers ce message:

Créer un lien

<< Accueil