vendredi 15 janvier 2010

Grande misère


Un grand désordre a fait bouger la Terre

Tremblements carnivores
Gouffres qui s'engouffrent

Misère
De misère
Fichue petite misère

Et les morts s'accumulent en montagnes de morts

Sur le pont rompu du temps passent les crieurs d'âmes

Misère
De misère
Fichue grande misère

*
Restent les humains

les visages humains
les bras humains
les coeurs humains

et la terre

qui parlent
qui continueront à parler

à respirer

la terre vivante
qui n'en finit jamais de renaître

0 commentaires:

Publier un commentaire

S'abonner à Publier des commentaires [Atom]

Liens vers ce message:

Créer un lien

<< Accueil