jeudi 14 octobre 2010

Ébauche de fleuve



Ce rouge vivant du désir
Techniques mixtes sur bois


cette ébauche de fleuve
d'écorces turquoises

enroulée
d'étincelles en petites braises
dans le creux du frisson

une grappe d'eau
comme une vigne
de chair

tige d'oiseau
à quatre mains
où vient mourir le sang

ce rouge vivant du désir

il pleut des cerises

2 commentaires:

Anonymous Anonyme a dit...

définitivement, vous êtes le poète de la puissance désespérée de vivre

14 octobre 2010 à 12 h 34  
Anonymous Anonyme a dit...

cette femme porte un visage tout le long de son ventre.
je pense qu'un désir ne saurait mieux se montrer,amour viscéral

14 octobre 2010 à 12 h 38  

Publier un commentaire

S'abonner à Publier des commentaires [Atom]

Liens vers ce message:

Créer un lien

<< Accueil