lundi 9 juin 2008

Les vies superposées

"Ma leçon c'est de n'en point laisser."
Aragon, dans Les chambres.

______

Comme des vies superposées

Entre le souffle
Et l'absence de souffle
Le temps défait le temps

Chaque jour la traversée
D'un fleuve nouveau
Entre les fenêtres ouvertes
Et les portes fermées
Des images
Des mots
Comme des hypothèses nues

Des jours de saumons migrateurs
Décomposés dans l'espace
D'un jardin d'étoiles

"Le vent mon amour naît dans la bouche de l'oiseau"

Caché derrière un masque de chair
Noir
Machinalement vide

De quel ange rebelle parlons-nous?

Les ailes mises à la porte
Un bras autour de la nuit
Des instants de fumée
Le chant disparu
Des sabots des chevaux

L'ordinaire
Des jours
Renversés

Les pieds désamarrés
Dans un pays inversé

Chaque jour
J'écris des images d'enfants
Entre le souffle
Et l'absence de souffle

Toute la terre jongle
Des arbres
Plein la bouche

2 commentaires:

Anonymous Claire Duval a dit...

Des arbres plein la bouche
Dans l'espace d'un jardin d'étoiles
Toute la terre jongle
Des ailes mises à la porte
D'un chant diparu
Etre le souffle
Et l'absence de souffle
L'univers est un doute fragile
De hasard et de plumes

Envie de jongler, avec les mots des autres, j'espère que vous ne m'en voudrez pas !

Claire

24 juin 2008 à 03 h 30  
Anonymous linda a dit...

entre le souffle
et l'absence de souffle..

..et le mien se coupe à la lecture de vos mots.

d'abord troublée et totalement conquise par vos images, voilà que je ressens le même vertige à parcourir vos lignes..

il me faudra assurément me procurer un recueil de votre poésie.. je connais déjà l'endroit où je le déposerai.. juste à côté de celui de miron.


linda

2 août 2009 à 07 h 52  

Publier un commentaire

S'abonner à Publier des commentaires [Atom]

Liens vers ce message:

Créer un lien

<< Accueil