mercredi 12 mai 2010

Les fleurs avancées



Poème à même le noir III

Les fleurs avancées
Collage et techniques mixtes
24X20', mai 2010

je ne suis plus qu'un homme descendu à sa boue
chagrins et pluies couronnent ma tête hagarde
et tandis que l'oiseau s'émiette dans la pierre
les fleurs avancées du monde agonisent de froid

Miron,L'homme rapaillé,Poème de séparation I

2 commentaires:

Blogger chanel a dit...

on devient tous ainsi des hommes hors saison...

12 mai 2010 à 15 h 44  
Blogger chanel a dit...

"Avez-vous jamais remarqué qu'au poète
quoi qu'il souhaite, quoi qu'il fasse
quoiqu'il tente, il ne lui arrive rien ?
Il a beau concevoir des projets
d'aventure
creuser des tunnels sous la nappe
s'épiler les sourcils avec une pince à
sucre
porter des pull-overs aux coudes
recousus :
il ne rêve qu'assis et ne fleurit qu'en pot.
Un jour, on l'habille chaudement
(car un hiver précoce profile sa rude
haleine),
on le met dans un train qui part de
Pepinster
à destination du Népal.
Mais un vol de billets, un mal de dos
suspect
une grève de sherpas, un complot de
criquets
un courrier en retard
l'obliger à tester d'autres itinéraires.
En transit et transi, il se retrouve à
Blankenberge
où de nuages blancs l'hébergent."

Repères : Karel Logist : Tout emporter –

lu ce jour
ces froids de poètes me donnent un pot de noir

12 mai 2010 à 15 h 50  

Publier un commentaire

S'abonner à Publier des commentaires [Atom]

Liens vers ce message:

Créer un lien

<< Accueil