jeudi 28 octobre 2010

La grande nuit



Les couloirs invisibles
2010

2 commentaires:

Anonymous Anonyme a dit...

si blanche la grande nuit...

28 octobre 2010 à 12 h 16  
Anonymous Anonyme a dit...

..Ombre
avec tes ponts sans fin,
tes couloirs ton silence,
où je suis maintenant,
une lampe allumée,
et suivant mon passé,
qui marche devant moi,
sans rien me demander,
sans daigner me répondre,
indocile à la voix,
se retournant parfois,
pour voir si je suis là.

georges haldas poète suisse décédé le 24 octobre

1 novembre 2010 à 08 h 40  

Publier un commentaire

S'abonner à Publier des commentaires [Atom]

Liens vers ce message:

Créer un lien

<< Accueil