mardi 16 juin 2009

Les épaves grises

Les oiseaux qui n'existent que par toi
S'ennuieront

Sans leurs ailes autour de ta taille
À quoi peut bien servir le ciel ?

Le temps présent se brise
Et sur ma grande terre d'amour brûlé
Il ne repoussera rien

Rien

Que des épaves grises

Et des baisers de bois

Extrait de Lettres à la mort, Le Loup de Gouttière, Québec, 1995

0 commentaires:

Publier un commentaire

S'abonner à Publier des commentaires [Atom]

Liens vers ce message:

Créer un lien

<< Accueil